Le discours « xénophobe » porté par le prédicateur congolais Pascal Mukuna risque d'ébranler l'équilibre national [une Tribune de Louis d'or Balekelayi]

 Le discours « xénophobe » porté par le prédicateur congolais Pascal Mukuna risque d'ébranler l'équilibre national [une Tribune de Louis d'or Balekelayi]
Le prédicateur évangélique Pascal Mukuna, connu comme fervent défenseur et fidèle flagorneur de Joseph Kabila, le prédécesseur du président congolais actuel, s'est mué à son farouche pourfendeur au lendemain de son départ de la tête du pays. Il mène désormais ”une lutte“ qu'il dénomme « éveil patriotique » qui n'a pour cible ni les détournements des fonds alloués au programme d'urgence des 100 jours, ni les menaces de la balkanisation ou le siphonage du sous-sol congolais, moins encore le chômage ou la lutte contre la corruption, mais plutôt la chasse contre la personne de l'ancien président congolais et sa famille biologique, reprend Louis d'or Balekelayi dans sa tribune remise aux médias ce mercredi. Un discours que ce spécialiste en communication alerte sur son caractère xénophobe, étant principalement soutenu par les ressortissants du centre du pays où l'on retrouve la région du Kasaï d'où le prédicateur est également originaire, au détriment de certains swahiliphones dont plusieurs dignitaires influents considèrent Joseph Kabila comme un des « dignes fils ». Tribune.
 
« L'éveil patriotique » devrait être mené sur plusieurs fronts : détournements des fonds alloués aux 100 jours, balkanisation, pillages de nos richesses, lutte contre le COVID-19, lutte contre la corruption, le chômage, le banditisme urbain... Mais ici dans le combat de Mukuna, un seul thème : « Kabila doit partir. » Mais attention. Le président honoraire est couvert par une Loi portant statut d'ancien chef de l'État élu. Il est sénateur à vie. Savez-vous ce que cela implique ? Et je vois ici dans cette ville capitale des Intellectuels, entre guillemets, soutenir de telles inepties. Savez-vous ce que ce discours xénophobe peut avoir comme conséquence sur le plan national ? Notamment sur les kasaiens vivants dans des provinces swahiliphones ?
 
Sur le plan régional, des chefs d'États qui étaient tentés de céder le pouvoir pacifiquement peuvent reculer en voyant ce qui se construit comme discours d'éveil masqué et soutenu en RDC. Pour prendre parole sur un thème comme celui que Mukuna développe, il faut soit avoir la qualité d'élu du peuple, acteur de la société civile, acteur politique ou une institution. Mukuna n'a qu'à abandonner la Bible et créer un parti politique pour faire ce qu'il fait.
 
Je suis du Kasaï mais je suis totalement opposé à ce que ce soit disant pasteur fait. Parce que je sais qu'un jour nos frères qui sont dans d'autres provinces en souffriront et ça sera tard. Là présentement il a un problème sérieux avec une veuve de son église. A suivre les audios vrais ou faux, le problème daterait d'avant son éveil dit patriotique. Mais il veut se cacher derrière ledit réveil pour politiser une affaire personnelle. Je le répète, je suis du Kasaï, je condamne ce que fait Mukuna. S'il y a des gens qui l'encouragent le jour ou la nuit, je leur recommande de cesser. Au Rwanda, le début était presque pareil avec la radio de mille collines. On connaît la suite. J'ai dit. Que Dieu bénisse la RDC et ses dirigeants.
 

E-mail