Nouvelles mesures prises par Washington pour tenter de freiner l’épidémie de coronavirus

 Nouvelles mesures prises par Washington pour tenter de freiner l’épidémie de coronavirus

Kinshasa, 20 Mars 2020 (ACP).- Le président américain Donald Trump a pris plusieurs mesures exceptionnelles pour tenter de freiner l’épidémie de coronavirus, mercredi 18 mars, selon les médias américains relayés jeudi par la presse internationale.

L’épidémie continue de se propager aux États-Unis et pour faire face à la crise sanitaire, le président vient d’annoncer l’activation du « Defense Production Act » et la fermeture partielle de la frontière avec le Canada, affirment les sources.

Cette mesure était réclamée depuis quelques jours par les experts de santé parce qu’ils craignent des pénuries de matériel dans les hôpitaux. Le « Defense Production Act », voté en pleine Guerre Froide, autorise le président à étendre la production de certains produits afin d’assurer la sécurité nationale. L’activation du texte va permettre d’augmenter la production de masques, d’appareils respiratoires ou de gants de protection.

Autre mesure annoncée mercredi 18 mars par le président, un navire hôpital de l’armée va être déployé dans le port de New York, une des villes les plus touchées par l’épidémie pour tenter de soulager les hôpitaux. Pourtant mardi, le Secrétaire à la Défense a expliqué qu’il s’agissait d’un bateau conçu pour la médecine de guerre et pas adapté aux maladies infectieuses. Il n’y a pas de possibilité d’isoler les patients à bord. Les mille lits de ce navire serviront donc surtout à décharger les hôpitaux new-yorkais des blessés qu’ils accueillent actuellement.

Donald Trump a également annoncé la fermeture partielle de la frontière entre les États-Unis et le Canada. La mesure concerne pour l’instant uniquement les voyages dits « non-nécessaires », autrement dit la circulation des personnes pour convenances personnelles. Les Canadiens qui travaillent aux États-Unis auront toujours l’autorisation de passer.

Les camions de marchandises continueront également de traverser la frontière. Les États-Unis et le Canada sont des partenaires commerciaux majeurs. Des produits alimentaires, mais aussi des matières premières, des pièces détachées circulent entre les deux pays. Ces échanges vont néanmoins ralentir, car l’économie elle-même tourne au ralenti. Sur Twitter, Donald Trump a évoqué une décision prise par consentement mutuel, ce qui a été confirmé par le Premier ministre canadien un peu plus tard. ACP/Fng/CL/Nig /CFm


E-mail