Soutenir la vision du chef de l'État, « l'essence » de la Fondation Acacia en Action

Soutenir la vision du chef de l'État, « l'essence » de la Fondation Acacia en Action

Visage souriant derrière des lunettes de vue, écharpe en or autour du cou, t-shirt blanc, bras gauche plâtré immobilisé sur une large table apprêtée pour l'occasion... La présidente de l'association éponyme A² (entendez, Acacia en Action) a échangé avec les membres de son organisation, principalement les coordonnateurs et les présidents communaux, dimanche dans la capitale congolaise Kinshasa. « Vous servir est un devoir... », message fort au cœur de la rencontre.

Une centaine de membres réunie, suivant religieusement l'ex-ministre de l'Économie nationale Acacia Bandubola, l'oratrice du jour. La sérénité dans l'air, mêlée à l'impression accueillante de la verdure environnante...

« C'est une joie immense aujourd'hui parce que nous avons eu un moment de convivialité, un moment d'échanges entre membres de la Fondation. Et cette opportunité nous a conduit à échanger sur les questions de la bonne marche de notre Fondation qui soutient évidemment la vision du président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo qui met l'homme au centre de toutes ses actions. Nous avons eu le privilège d'échanger et de voir dans quelles mesures nous devons soutenir la vision du chef de l'État et les responsables communaux ont eu à décliner leurs problèmes liés au quotidien. Nous avons réfléchi sur les perspectives de solutions pour les jours à venir, les solutions allant dans le sens de soulager le quotidien de la population, mais aussi de contribuer à l'expansion de la vision du chef de l'État », s'est fendue, large, Acacia Bandubola.

Améliorer le social de congolais, oeuvrer pour l'autoprise en charge de la femme et la jeune fille, créer des activités génératrices de revenus pour la femme et la jeune fille... font partie des objectifs de cette fondation qui se veut philanthropique. « Nous avons un cahier des charges que nous aurons à rendre public dans les jours qui viennent », explique-t-elle.

Actuellement, Kinshasa et Sud-Ubangi représentent l'aire d'action de l'organisation A², qui s'étendra à travers toutes les 26 provinces dans les jours qui viennent.

Tony-Antoine Dibendila


E-mail