Tshopo : plaidoyer pour la décoration à titre posthume du célèbre sportif Pierre Kelekele

Tshopo : plaidoyer pour la décoration à titre posthume du célèbre sportif Pierre Kelekele

Vendredi dans un message des condoléances teinté d'une forte dose de plaidoyer et appelle à la conscience collective, pour le soutien de ceux qui ont fait la gloire du pays dans divers domaines dont les sports en particulier, Francy Bangala Boyoma, un des notables de la Tshopo, manisfeste sa grande compassion et désarrois en adressant ses sincères condoléances à la nation congolaise toute entière, et la province de la Tshopo particulièrement suite au décès du champion Pierre Kelekele Lituka à Kisangani.

En effet, de son parcours sportif, Francy Bangala Boyoma retient de l'ex-champion du monde de catch mi-lourds, sa détermination à faire rayonner les couleurs de notre nation et sa province natale la Tshopo, dans le domaine de sa prédilection.

Cependant, il note avec amertume le contraste qui a demeuré sur sa renommée internationale et le traitement lui réservé de son vivant.

"Fils Lokelé, il n'a jamais renié ses origines malgré des sollicitations internationales... J'estime pour ma part, qu'il mérite la décoration à titre posthume pour sa loyauté, son attachement à sa mère patrie dans son secteur de prédilection qui n'était autre que le sport de combats », dit-il.

Francy Bangala suggère par conséquent et pour raison d'immortaliser cette légende, que soit rebaptisé certains lieux en son honneur.

"Le cercle sportif hellénique, avec l'accord des actuels occupants, doit devenir Centre Kelekele Lituka, par exemple.NIl en est de même du Stade Lumumba qui pourrait être rébatisé Stade Kelekele Lituka... C'est ici que j'en appelle à l'implication de nos élus nationaux et locaux pour cette fin... Certaines avenues de la ville de Kisangani pourraient aussi porter le nom de Kelekele Lituka, devoir de mémoire oblige pour les générations futures. Je formule le vœu à l'exécutif provincial et l'Assemblée provinciale de s'y atteler, chaque institution à la limite de ses responsabilités", s'est-il fendu.

Je regrette néanmoins que ce dernier, Champion Kelekele Lituka soit oublié de son vivant et a vécu ses derniers jours très misérable à Kisangani, terre de ses ancêtres, pourtant c'est un héros, monument de Catch pour la RD Congo sa mère patrie, cette dernière l'a carrément abandonné », regrette-t-il.

Pendant ce temps, quand un musicien meurt ou un politicien, se plaint Bangala, l'engouement est tous azimuts, ça devrait être pareil pour un sportif ayant ramené un trophée international dans son pays.

« Dès maintenant, je compte initier des lobbies au niveau national et provincial appuyé par nos élus pour la décoration à titre posthume de ce digne fils de la Tshopo. C'est ici le lieu et moment de manifester toute notre sympathie à sa famille biologique. Il est d'une impérieuse nécessité de faire valoir nos héros, nos vaillants fils et filles de la RD Congo vivants, en l'occurrence le catcheur Kelekele Lituka, disparu malheureusement », a-t-il conclu.

Pour mémoire, Pierre Kelekele Lituka fut champion du monde de catch mi-lourds en 1974 à l'issue du combat qu'il avait opposé à l'Américain El Greco en Allemagne.

Sébastien Mulamba, depuis Tshopo


E-mail