Meurtre de l'ambassadeur italien : le PPRD demande « la réévaluation » de la politique sécuritaire

Meurtre de l'ambassadeur italien : le PPRD demande « la réévaluation » de la politique sécuritaire

Le PPRD de Joseph Kabila a rendu public un communiqué de presse jeudi, dans lequel il revient sur l'assassinat de l'ambassadeur de l'Italie accrédité en RDC, Luca Attanasio, de son garde du corps Vittorio Lacovacci et du chauffeur congolais du Programme alimentaire mondial (PAM) qui les conduisait Mustapha Milambo.

Le secrétaire permanent de cette formation Ramazani Shadary, signataire du communiqué, présente les condoléances du parti aux familles éplorées et au gouvernement italien. Et surtout exige aux institutions de la République de « réévaluer » la situation sécuritaire du pays.

« Le PPRD fustige, depuis un certain temps, la recrudescence de plus en plus grandissante de la situation sécuritaire à l'Est du pays, caractérisée par des tueries, des enlèvements et des massacres des populations civiles innocentes; tel qu'à Béni et en Ituri, au Sud-Kivu, dans le Tanganyika, au Maniema, et dans le Haut-Katanga, où, il ne pas une seule nuit sans qu'on ne parle d'un ou plusieurs villages incendiés et des plusieurs personnes victimes des massacres ignobles », dit la note adressée à la presse.

De compléter, « le PPRD condamne avec la dernière énergie ce crime odieux perpétré sur cet ambassadeur en mission humanitaire et exige qu'une enquête indépendante soit ouverte le plus urgemment possible pour établir les responsabilités. Le PPRD demande aux institutions de la République de réévaluer leur politique par rapport à la problématique de la situation sécuritaire du pays en général et de l'Est en particulier. »

Tony-Antoine Dibendila


E-mail