Éruption volcanique de Nyiragongo

Éruption volcanique de Nyiragongo

MAITRE KAYEMB KANYIMB FABRICE ALERTE SUR « L'INSÉCURITÉ GRANDISSANTE »

L'opinion congolaise est sous le choc, depuis l'annonce de l'éruption du très dangereux volcan Nyiragongo au Nord-Kivu, à l'Est de la RD Congo. Plusieurs voix se lèvent dont celle de Maître Kayemb Kanyimb Fabrice qui réclame une large prise en charge du gouvernement en faveur des personnes fragiles, mais aussi la mise en place d'une caisse de solidarité. Aux côtés des questions sécuritaires à résoudre.

Approché le mercredi 26 Mai par la presse, cet homme qui a voué sa vie à défendre les autres, a « lancé un cris d'alarme pour la prise en charge rapide des personnes vivants avec handicap et les enfants séparés de leurs parents pendant l'éruption volcanique à Goma ». Il compatit avec les personnes ayant perdu leurs maisons et autres biens.

En fervent défenseur de la société congolaise, Maître Kayemb Kanyimb s'est indigné de la situation d'insécurité caractérisée par le pillage de biens de déplacés qui ont fui l'éruption. Exigeant aux autorités par conséquent le renforcement de la sécurité durant cette période. Mais aussi, il évoque la grande question portant sur la sécurité alimentaire des personnes ayant perdu leurs champs dévastés par la lave et autres actes de vandalisme. Il insiste donc sur le déversement massif dans des zones touchées des biens de première nécessité.

Au regard du bilan actuel d'une dizaine de morts, de plusieurs dégâts matériels et blessés, Maître Kayemb Kanyimb encourage le gouvernement à agir le plus vite possible et annonce son soutien indéfectible à toute initiative allant dans le sens de soutenir les sinistrés de cet événement funeste.

Il plaide notamment pour une évaluation de la situation humanitaire et du mouvement de la population, la poursuite de la surveillance des mouvements tectoniques du volcan, la sécurisation de la ville de Goma et ses environs...

Appellant ainsi l'État à s'engager principalement sur deux fronts : mettre fin au pillage orchestré par les hors-la-loi et ravitailler Goma et ses environs en denrées alimentaires.

Tony-Antoine Dibendila


E-mail