Économie-Kisangani : Concurrence déloyale et scandale économique, quand le ciment Brazzavillois Dangote atterrit sans "payer" les droits de douane et de consommation.

Économie-Kisangani : Concurrence déloyale et scandale économique, quand le ciment Brazzavillois Dangote atterrit sans "payer" les droits de douane et de consommation.

C'est depuis le vendredi, 07/04/2021 que les ciments de la marque Dangote, le milliardaire Nigérian sont entrain d'être déchargés au port privé Kirofall dans la commune Makiso à Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo, venus par le bateau MB/Marie Jeanne Lopembe.

Selon plusieurs sources, cette énième cargaison de ciments gris en provenance du Congo Brazzaville aurait été exonérée à l'entrée en République Démocratique du Congo pour les travaux d'intérêt public à Mbandaka dans la province de l'Equateur.

Curieusement, cette importante quantité de ciments gris se retrouve à Kisangani comme par le coup d'une baguette magique et est déchargée au profit des établissements ATCO.

Selon le contenu de deux manifestes sommaire et lapidaire que nous avons consultés à cet effet, chacun d'eux renseigne 4.000 sacs de ciments gris déjà déchargés soit un total de 8.000 sacs.

De leurs côtés, les services de la régie provinciale des recettes de la Tshopo confirment avoir fait payer pour le compte de la Tshopo ses droits.

*Ici encore, un doute perdure sur la déclaration exacte en valeur et en quantité importées.*

Pendant ce temps, cette concurrence déloyale telle que constatée après le déchargement d'une bonne quantité de ces ciments qui n'auraient pas payé le droit à l'importation préjudicie en réalité et handicape le déroulement des affaires pour les industries et entreprises congolaises qui œuvrent dans ce secteur.

En outre, ces entreprises payent les taxes de l'État congolais, elles donnent également de l'emploi et participent à la distribution des revenus à un certain nombre de congolais dans le secteur du bâtiment et des travaux publics.

Ce ciment est importé en République Démocratique du Congo sans payer les droits de douane, OCC, ainsi que de consommation.

Cela mérite d’être dit : 

Économie-Kisangani : *Concurrence déloyale et scandale économique, quand le ciment Brazzavillois Dangote atterrit sans "payer" les droits de douane et de consommation.*
( DOSSIER )

C'est depuis le vendredi, 07/04/2021 que les ciments de la marque Dangote, le milliardaire Nigérian sont entrain d'être déchargés au port privé Kirofall dans la commune Makiso à Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo, venus par le bateau MB/Marie Jeanne Lopembe.

Selon plusieurs sources, cette énième cargaison de ciments gris en provenance du Congo Brazzaville aurait été exonérée à l'entrée en République Démocratique du Congo pour les travaux d'intérêt public à Mbandaka dans la province de l'Equateur.

Curieusement, cette importante quantité de ciments gris se retrouve à Kisangani comme par le coup d'une baguette magique et est déchargée au profit des établissements ATCO.

Selon le contenu de deux manifestes sommaire et lapidaire que nous avons consultés à cet effet, chacun d'eux renseigne 4.000 sacs de ciments gris déjà déchargés soit un total de 8.000 sacs.

De leurs côtés, les services de la régie provinciale des recettes de la Tshopo confirment avoir fait payer pour le compte de la Tshopo ses droits.

*Ici encore, un doute perdure sur la déclaration exacte en valeur et en quantité importées.*

Pendant ce temps, cette concurrence déloyale telle que constatée après le déchargement d'une bonne quantité de ces ciments qui n'auraient pas payé le droit à l'importation préjudicie en réalité et handicape le déroulement des affaires pour les industries et entreprises congolaises qui œuvrent dans ce secteur.

En outre, ces entreprises payent les taxes de l'État congolais, elles donnent également de l'emploi et participent à la distribution des revenus à un certain nombre de congolais dans le secteur du bâtiment et des travaux publics.

Ce ciment est importé en République Démocratique du Congo sans payer les droits de douane, OCC, ainsi que de consommation.

Cela mérite d’être dit :
" Quelles sont les fiches techniques de ces produits dont dispose " ATCO ?

Il faut aussi faire attention à la qualité de ces produits importés.
Exonéré pour des projets en Équateur, comment cela arrive à Kisangani ?

Tous nos efforts pour joindre le responsable de ATCO et de la DGDA à Kisangani n'ont pas abouti.

Dossier à suivre !


E-mail