RD Congo : Fabrice Puela prend à bras-le-corps la question de la justice transitionnelle

RD Congo : Fabrice Puela prend à bras-le-corps la question de la justice transitionnelle

Le ministre des Droits humains Albert-Fabrice Puela, entouré entre autres de la cheffe de la Mission onusienne en RDC (Monusco) Bintou Keita et de l'ancien ministre de la justice Luzolo Bambi, a lancé ce jeudi à Kinshasa des assises sur la justice transitionnelle et le rôle de la société civile. Plusieurs autres personnalités ont pris part à cet atelier hautement stratégique

Dans son allocation aux allures ferme et optimiste, le ministre a dressé le contour de ces travaux. « Nous nous réjouissons que notre première sortie officielle entant que ministre des Droits humains soit en lien avec un sujet d'une importance aussi capitale qu'est la justice transitionnelle qui relève du département que nous avons l'honneur de diriger grâce à la confiance du président de la République. »

Qu'il remercie d'avoir eu l'idée de mettre en place une justice transitionnelle en vue de lutter contre l'impunité et de favoriser la réparation des dommages causés par le traumatisme lié aux nombreuses guerres et aux conflits qui ont mis en péril la paix et la cohésion nationale.

Lorsqu'il arrondi ensuite les angles après avoir rendu notamment hommages au premier ministre qui prend à cœur ce dossier : « en cette période où nous vivons dans un contexte particulièrement difficile, la guerre n'ayant pas encore pris fin, nous espérons que ce sera le cas sous peu, nous aurons besoin de toutes les intelligences et de toutes les énergies positives pour doter la République démocratique du Congo de sa justice transitionnelle. »

Le professeur Luzolo Bambi qui a notamment pris parole, est revenu sur les piliers d'une justice transitionnelle tels que la justice pénale, la clémence, le droit à la réparation... Insistant ensuite sur quelques mesures de la justice transitionnelle comme la consolidation de la démocratie, la lutte contre la corruption, les réformes de l'appareil sécuritaire...

Ces travaux prendront fin vendredi, et le ministre Puela souhaite réunir assez du contenu pour mettre en place avec efficacité cette justice transitionnelle.

Tony-Antoine Dibendila


E-mail