En RD Congo, l'opinion en attente du lancement de J.O, parti de Gloria Lwamba

En RD Congo, l'opinion en attente du lancement de J.O, parti de Gloria Lwamba

C'est pour le 24 avril, la sortie officielle de la Jeunesse qui Ose (J.O), formation politique dont l'initiatrice et présidente est Gloria Lwamba. Ce nouveau parti qui devra désormais être compté parmi les centaines que comptent le Congo, veut se faire singulier en militant pour la promotion de la jeunesse et des droits des femmes.

Une sorte de « voix de sans voix », qui veut surtout mettre en avant « les négligés de la République », c’est-à-dire les handicapés souvent marginalisés, les albinos qui se disent délaissés, les jeunes entreprises abandonnées, les jeunes quasiment non pris en charge par l'État.

« Nous sommes un parti qui ouvre la porte aux audacieux, ceux-là qui refusent de subir le quotidien congolais, mais qui veulent garder la tête haute et réclamer dignement leurs droits. Nous tenons à valoriser le terme démocratie qui fait de notre pays une République démocratique, et non une République du Congo tout simplement », a tenté expliquer la présidente de J.O.

Plus tôt, Gloria Lwamba a effectué plusieurs décentes dans les artères de la capitale congolaise. La dernière en date est celle liée à la sensibilisation et réarmement idéologique à Selembao, une des vingt-quatre communes kinoises.

Présidente de l'association sans but lucratif ”Geni congolais“, entendez, la génération nouvelle des innovateurs, elle a su conquérir le terrain. Dans ce cadre, elle a mené plusieurs actions de terrain telle que la distribution de quelques biens en faveur de femmes qui sont dans l’entrepreneuriat, souhaitant en ce sens appuyer l’autonomisation de la femme.

Désormais, elle passe à la vitesse supérieure en créant son propre parti, le J.O, qui compte à quelques jours avant son lancement des milliers d'adhésions. Elle n'entend donc point s'arrêter, au regard de l'engouement populaire que suscite cette nouvelle orientation politique.

Tony-Antoine Dibendila


E-mail