RDC - ZLECAF : Allegra Fosh invite le nouveau ministre des PME à protéger les producteurs locaux face à la concurrence

RDC - ZLECAF : Allegra Fosh invite le nouveau ministre des PME à protéger les producteurs locaux face à la concurrence

Au cours d'une interview accordée lundi 19 avril 2021 à la rédaction d'un média de la place, Allegra Fosh Ngalula, entrepreneure, a appelé le ministre entrant des petites et moyennes entreprises (PME) Eustache Muhanzi, à la protection des producteurs locaux face à la concurrence en gestation à l’ère de la Zone de libre-échange continentale africaine.

”La RDC vient de signer son entrée dans la ZLECAF. Au travers le monde, ce sont les PME qui soutiennent les économies. J'attends du ministre un encadrement sérieux des petites et moyennes entreprises, qu’il propose au Parlement des lois qui protègent les entrepreneurs locaux, mais aussi d’assurer la protection de la production locale,” a-t-elle indiqué.

L'initiatrice de Strong Ladies, a également sollicité l’accès au financement pour les PME.

‘’Les financements proposés sur le marché ne sont pas adaptés à nos réalités et aux besoins des entrepreneurs. Les congolais deviennent généralement propriétaires après 45 ans, mais nous devons entreprendre avant et si les garanties ne sont que des biens immobiliers tels que les maisons, cela n'aide pas beaucoup. Il faut mettre rapidement en marche le fonds de garantie créé par l’État, pour nous aider en tant qu’entrepreneurs, à avoir accès au financement’’, a-t-elle ajouté.

En outre, A. Fosh a suggéré au ministre des PME la création du Fonds de promotion de la production locale chargé de former et d'encadrer les entrepreneurs, pour les aider à être compétitifs face à la concurrence, ainsi que la création d'un guichet unique spécial en charge de la fiscalité des PME, pour éviter le harcèlement de plusieurs entités dont la DRGK (Direction Générale des Recettes de Kinshasa), la DGI (Direction Générale des Impôts), les communes, etc.

Elle a, par ailleurs, invité Eustache Muhanzi à multiplier des initiatives apparentées au Programme d'appui au développement des petites et moyennes entreprises (PADMPME ) et à mettre en place un cadre permanent d'échanges entre les PME et leur ministère de tutelle.

Notons que le projet de loi portant ratification par la RDC, de l'accord créant la ZLECAF, avait été adopté en janvier dernier dans les deux chambres du Parlement congolais, mais en des termes différents.

Une loi qui avait suscité des réactions au sein de l'opinion nationale, dont certaines ont demandé son annulation par le chef de l'État Félix Tshisekedi. Ce dernier avait par contre, lors de sa prise des fonctions à la présidence de l’union africaine, invité les communautés économiques régionales, à poursuivre la réalisation de la ZLECAF.


E-mail