En RD Congo, le redéploiement offensif du camp Kabila

En RD Congo, le redéploiement offensif du camp Kabila

La famille politique de l'ancien président Joseph Kabila a réinvesti les ondes. Depuis jeudi, les communiqués pleuvent et tracent la nouvelle ligne du Front commun pour le Congo (FCC), sa plateforme politique ex-partenaire de gouvernance de l'actuel président congolais Félix Tshisekedi. Les principaux textes, deux adresses à la presse. L'une du FCC et l'autre du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD). En parallèle, la sortie médiatique du député national François Nzekuye.

Ce dernier, l'un des voix premières du FCC, est clair : la page Néhémie Mwilanya le coordonnateur est tournée et seul l'ancien ministre des affaires étrangères Raymond Tshibanda représente le Front commun pour le Congo, à la tête de la cellule de crise mise en place, en attendant la nomination d'un nouveau coordonnateur.

Entre temps, la famille politique autour du « Raïs » refuse de participer au gouvernement, assumant donc son opposition face au pouvoir Tshisekedi.

« Sur instruction du président national du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), le secrétaire permanent informe l'opinion tant nationale qu'internationale, qu'il n'enverra aucun de ses membres au prochain gouvernement (...) En clair, le PPRD ne donne mandat à personne pour l'engager au sein du gouvernement », dit la formation politique dans son communiqué.

Quand le FCC pour sa part dénonce « le déni systématique de la constitution, des lois et des règlements qui régissent la gouvernance politique » de la RD Congo. Ses membres n'ayant pas droit par conséquent de participer au prochain gouvernement, dont les tractions retardent la publication.

La République congolaise est en attente du prochain gouvernement, celui de Sama Lukonde, et espère voir les véritables problèmes quotidiens tels que l'insécurité dans la région du Kivu prendre fin. Le président Tshisekedi l'a promis, et « certaines lignes bougent », selon un haut cadre de son parti l'UDPS.

Tony-Antoine Dibendila


E-mail