RD Congo : Clément Kuete relance l'historique revue Le Portefeuille

RD Congo : Clément Kuete relance l'historique revue Le Portefeuille

Le ministère de Portefeuille a procédé ce samedi, dans la capitale congolaise, à la relance de la revue Le Portefeuille, magazine d'informations générales des entreprises de l'État répertoriées dans ce secteur. En présence des plusieurs personnalités conviées et du ministre Kuete, le contenu du magazine a été présenté au public : il est dans le fait une profonde introspection sur le fonctionnement de ces entreprises.

En cette cérémonie du jour, d'abord, l'historique et les grands axes du magazine. En 1970 sous l'Institut de gestion du Portefeuille (IGP), le magazine Le Portefeuille voit le jour. Un peu plus tard il sera mis en berne. Quarante ans après, en 2010, il y eut une tentative de reprise sans succès. Et c'est en ce 2021 que la revue réapparaît avec 22 articles regroupés en six rubriques : Question d'actualité, reportage, infos du groupe, portrait, focus et avis d'expert.

Ensuite, l'exposé du président du Conseil supérieur du Portefeuille, Norbert Nkubu, sur l'étude des indicateurs de performance économique et financière des 18 entreprises publiques pour la période 2016 - 2018, au cours duquel il avoue que « l'outil du travail est dépassé. » Il sera complété par le ministre Clément Kuete qui souligne « la nécessité de poursuivre la réforme des entreprises du Portefeuille » en vue de les rendre competitives, assurant qu'il faudra se questionner sur ce qui n'a pas marcher concernant le contrat de performance et le contrat de service. Surtout que sur les dix-huit entreprises du Portefeuille, seules deux n'ont affiché de pertes durant l'exercice 2016 - 2018. Et que plusieurs rapports des entreprises ont été « maquillés. »

Dans la revue, le ministère tire pour conclusion que les résultats nets cumulés de fin d'exercice entre 2016 et 2018 ont été globalement négatifs, la capacité d'endettement à moyen et long termes relativement intacte et la fragilité financière inquiétante pour la continuité d'exploitation d'un bon nombre d'entreprises publiques étudiées.

Comme réponses à ces amers constats, le ministère recommande la poursuite et le parachèvement de la réforme du Portefeuille de l'État et la transformation économique des entreprises publiques, notamment par leur restructuration, au cas par cas.

Soulignant qu' « en tout état de cause, envisager des stratégies innovantes de récapitalisation des entreprises publiques. »

Liste des 18  entreprises prises en compte par l'étude ici citée

Gecamines SA, Regideso SA, Snel SA, SCPT SA, SNCC SA, Congo Airways, Sonas SA, Sonahydroc SA, CVM SA, RVA SA, LMC SA, Sokimo SA, Cadeco SA, SCKM-Mn SA, Sodimico SA, Sakima SA, SCTP et Cobil SA.

Tony-Antoine Dibendila


E-mail