RD Congo : Etinkum Anza, le pouvoir de la discrétion

RD Congo : Etinkum Anza, le pouvoir de la discrétion

Quand un entrepreneur discret doublé de politique parait en lumière… une fois de plus en ce début mars 2021.

Etinkum Anza, 89 ème sur une liste de 264 candidats à la députation nationale de la circonscription d’Idiofa dans la province du Kwilu, au sud-ouest de la RDC, lors des dernières législatives, veut continuer à porter haut et fort auprès du grand public sa conviction politique, qui est favorable au « changement ». En mi-avril 2019 Le Pouvoir du Peuple en prenait déjà connaissance dans l’un de ses rares tweets qui remontent du début mars de la même année.

« Je suis tout à fait d’accord avec Sindika Dokolo. Le peuple veut du sang neuf. Une jeunesse active et dynamique pour faire booster notre nation. Le temps du changement est arrivé... pour réussir le pari », twittait-il. En soutenant à cette époque la posture en faveur dela jeunesse qu'a prôné le feu homme d'affaires Sindika, il désirait décrire son intérêt pour la participation des jeunes à la gestion de l'État.

En fait, au Congo très souvent la jeunesse n'est pas assez représentative dans les instances décisionnelles. Plusieurs voix montent régulièrement pour décrier cette situation qui marginalise « le sang neuf », s'il faut reprendre Serge Anza, qui fièrement n'hésite jamais à s'afficher avec les couleurs de sa formation politique d'appartenance, le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD).

En relayant son soutien à la jeunesse déjà à cette époque, avec de termes clairs de soutien à la politique du renouvellement de la classe politique, Etinkum Anza avait choisi son camp : celui du « changement » et de la prise en compte de la jeunesse.

Qui est-il ? Que veut-il ?

Président directeur général de l’entreprise de la place, responsable du mouvement "Les jeunes ont un plan", travailleur acharné effacé de la sphère médiatique, polyglotte, Etinkum Anza est un entrepreneur discret et actif qui se veut toujours au cœur de la politique. Discret, on le tire entre autres de sa présence atténuée sur la toile. Politique, c’est son activisme qui témoigne le mieux.

Sa conception de la politique est en partie exprimée dans son commentaire ci-haut et peut être comprise comme ceci : la jeunesse doit être active et dynamique tout en gardant à l’esprit le changement. Une cause noble qu’il compte sans doute porter le plus longtemps possible, après la passation pacifique du pouvoir que le Congo ait connu en janvier 2019.

Tony-Antoine Dibendila


E-mail