RD Congo – Face à la «carence des travaux scientifiques sur le numérique» au IIIème cycle AVEC «ELEGANCE», LE MEMOIRE DE LOUIS D’OR BALEKELAYI COMBLE LE VIDE

 

 

 

C’est la prestigieuse mention « distinction » qui est tombée après soutenance, le weekend dernier à l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (Ifasic)…
Le journaliste de carrière et expert en communication Louis d’or Balekelayi, a été face aux éminents professeurs pour étayer son sujet de recherche en diplôme d’étude approfondi (DEA), « Fibre optique et marché numérique à Kinshasa », un pas de plus franchi pour sa marche vers sa thèse de doctorat en Communication numérique.

Avec un costaud jury composé des professeurs Elite Ipondo président; aux côtés des professeurs Makiese, Ilunga Kasambayi venu de l’Unikin, Bayedila Bakanda, Yenga Maombe et Muepu, le doctorant Balekelayi a déroulé le contenu de sa production intellectuelle de trois chapitres éclatés en neuf sections, qui représentent plusieurs années d’intenses recherches.

Lorsqu’en quelques feuillets après la première de couverture, est-il souligné que « le gouvernement actuel de la RDC constatant l’absence de cadre stratégique sectoriel actualisé dans le domaine du numérique, a validé le 03 septembre 2019 le plan national du numérique avec comme ambitions d’avoir un pays totalement connecté à la fibre optique à l’horizon 2025. »


Plus loin, la substance du travail se pose. « Notre problème général de recherche réside dans le constat selon lequel il y a absence des connaissances et recherches scientifiques au niveau du troisième cycle qui fédèrent la fibre optique comme nouvelle technologie de transmission fiable des grosses informations et le marché numérique, encore moins une étude qui fédère la fibre optique et les sciences de l’information et de la communication. »

D’atterrir, « aussi, avons-nous constaté au cours de nos recherches il y a près d’une décennie sur ce thème, un vide définitionnel du marché numérique et son contenu dans les recherches congolaises dans le champ numérique. Ainsi spécifiquement en rapport avec cette lacune, il a été noté le manque d’investigations sur les causes du retard pris dans le déploiement de fibre obtique à Kinshasa, pourtant catalyseur du marché numérique de par la connexion haut débit qu’elle offre par rapport à d’autres supports de transmission. »

Le récipiendaire a dégagé dans son mémoire quelques questions spécifiques, une hypothèse et la méthode descriptive pour faire avancer ses recherches.

Louis d’or Balekelayi, qui est-il ? 

Élu en 2018 député national dans la circonscription du Mont Amba, mais victime de la superposition des arrêts par la chambre spéciale -considérée comme illégale- de la Cour constitutionnelle, au motif des corrections des erreurs matérielles, a une expérience de plus de 20 ans comme conseiller en communication politique. Détenteur d’un baccalauréat en philosophie, d’une licence en informatique de gestion et d’une autre en journalisme politique extérieure, ingénieur concepteur en informatique et chef des travaux à l’ISIPA et dans plusieurs autres établissements d’enseignement supérieur et universitaire…

Il est actuellement doctorant avec un diplôme d’études supérieures en sciences de l’information et de la communication à l’IFASIC. Chef de service à la Télévision d’État RTNC, il est parallèlement connu pour son sens élevé de solidarité, d’humilité et sa passion pour l’excellence. 

Formateur de plusieurs jeunes journalistes de la capitale et autres communicateurs. En termes de conviction, il defend une politique fondée sur les valeurs républicaines et évangéliques.

Tony-Antoine Dibendila


E-mail
Image
Image

Bi-hebdomadaire d'informations et d'analyses politiques(Groupe de Presse LD MULTIMEDIA). Editeur Responsable Louis d'or BELEKELAYI

Recevez notre lettre d'Information

Restez informés de notre actualité

Utilisateurs