Les éléments sur lesquels se basent les USA pour désigner ADF comme Daech-RDC

Les éléments sur lesquels se basent les USA pour désigner ADF comme Daech-RDC

Il y a peu, le département d'État américain a désigné le groupe rebelle ougandais ADF comme des terroristes affiliés à l'État islamique (Daech-RDC), dans un communiqué diffusé dans les médias. En d'autres termes, l'ADF est désormais sur la liste américaine des groupes terroristes.

Intervenant à propos au programme Appels sur l'actualité de la Radio française RFI, Pierre Boisselet coordonnateur du Baromètre sécuritaire du Kivu, ce projet du Groupe d'étude sur le Congo et de l'ONG Human Rights Watch, retrace quelques éléments sur lesquels se basent les américains.

Il évoque le rapport de l'université Georges Washington dans lequel il est mentionné le rapprochement, depuis 2017, de l'ADF et de l'État islamique. Le groupe rebelle auteur de plusieurs massacres à l'Est de la RDC a prêté allégeance au puissant groupe terroriste Daech. Ayant bénéficié par conséquent, entre autres, des dizaines de milliers de dollars.

Pour l'instant, dit-il, le niveau d'intégration entre les deux groupes terroristes n'est pas clairement connu. Mais également, le fait qu'il est peu probable de croire que les massacres enregistrés dans la région de Béni et commis par les ADF soient organisés à partir de l'étranger. Ils sont organisés au niveau local, assure-t-il.

Dans son communiqué, le département d'État américain « désigne Daech Iraq et Syrie – République démocratique du Congo (Daech- RDC) et Daech Iraq et Syrie – Mozambique (Daech-Mozambique) en tant qu’organisations terroristes étrangères (FTO) en vertu de l’article 219 de la loi Immigration and Nationality Act, telle que modifiée. »

Mais aussi considère « Daech-RDC et Daech-Mozambique au titre de terroristes mondiaux expressément désignés (SDGT) en vertu du décret présidentiel 13224, ainsi que les dirigeants respectifs de ces organisations, Seka Musa Baluku et Abu Yasir Hassan. »

Tony-Antoine Dibendila


E-mail