En RD Congo, le gouvernement estime que les entreprises publiques sont état déficitaire

En RD Congo, le gouvernement estime que les entreprises publiques sont état déficitaire

Vendredi soir en Conseil des ministres, le gouvernement est arrivé à la conclusion que les entreprises publiques sont dans un état déficitaire. Il faut environ 8 milliards de dollars américains pour restructurer ou redresser ces entités. Toutes ou presque sont déficitaires et fortement endettées.

Société commerciale des ports et de transport ancien Onatra, Société des chemins de fer du Congo, Régie des voies aérienne, et d’autres encore. Selon le compte-rendu du Conseil des ministres, la plupart de ces entreprises sont « en faillite virtuelle ».

Une triste réalité qui a été portée à la connaissance du gouvernement par la ministre d’État chargée du Portefeuille. Adèle Kayinda Mayina a mis sur la table le rapport établi à l’issue des états des lieux du portefeuille de l’État organisés au mois de juin dernier avec le concours du Copirep, le Comité de pilotage et de la réforme des entreprises publiques.

Ce rapport estime que la situation financière est très préoccupante dans la quasi-totalité de ces entreprises. L’outil de production est également vétuste et obsolète. Les équipements sont insuffisants, il y a un besoin élevé en investissements. Il faut donc réhabiliter, renouveler, moderniser les infrastructures et les équipements.

Le rajeunissement et assainissement du personnel s’impose également, à en croire le rapport présenté par la ministre. Selon le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, le programme d’action 2021-2023 du Premier ministre préconise la restructuration profonde de chacune de ces entreprises.

avec RFI


E-mail